2103,

L’humanité est à l’agonie : changement climatique, hausse du niveau des océans, épuisement des ressources, extinction de 80 % des espèces, effondrement de la production agricole… L’humanité est réduite à moins de trois milliards d’individus et en perd chaque année quelques millions de plus, fauchés par le manque d’eau, la famine, les épidémies, les catastrophes naturelles ou les guerres.

Londres, New York, Saint-Pétersbourg et bien d’autres villes côtières ont été détruites par les flots. Alors que d’autres régions comme les grandes plaines du Middle-ouest américain, la péninsule ibérique ou la forêt amazonienne sont maintenant des régions arides. Les tempêtes et les événements climatiques extrêmes sont devenus plus puissants.

De nombreux états ont disparu laissant la place à des sociétés tribales, religieuses ou féodales. Les États-Unis ont connu une nouvelle guerre de sécession, l’Union Européenne n’existe plus, la Chine s’est divisée en deux pays.

Les énergies fossiles ont presque disparu, seul le charbon reste disponible, les énergies renouvelables sont largement utilisées mais seul les pays riches et les conglomérats peuvent les exploiter massivement. L’esclavage prospère sur les ruines des états et de l’économie de masse.

Les citadins vivent dans des agglomérations délabrées où les épidémies, la famine endémique et la criminalité font des ravages. Le reste de la population est retournée à la terre pour tenter de cultiver des sols arides ou épuisés par l’utilisation des techniques agricoles intensives.

Quelques puissants conglomérats ont hérité des capacités de production et des savoir-faire les plus avancés de l’humanité. Des compagnies commerciales sillonnent le monde achetant ou pillant les ressources encore disponibles. Des organisations criminelles prospèrent sur les trafics, le racket et le vol. Des organisations subversives luttent pour imposer leur idéologie ou leur foi.

2103 est un jeu d’anticipation apocalyptique qui plonge les personnages dans un monde désespéré. Ils seront impliqués dans des intrigues entre les différents protagonistes de cette Terre du 22e siècle. Ces protagonistes se livrent une lutte acharnée pour les ressources ou s’opposent par idéologie.

Les personnages travaillent pour une entreprise de services de sécurité et de défense plus communément appelé SMP (Société Militaire Privée). Les personnages peuvent être de simple salarié de la compagnie ou bien être les fondateurs d’une petite société qu’ils viennent de créer. Les SMP proposent une large palette de services dans la sécurité et le domaine militaire : protection de personnalité, sécurité de lieu sensible, investigation, renseignement, libération d’otages, récupération de bien, transport de prisonnier, élimination de menace, formation…

Les SMP agissent dans le cadre de diverses lois de déréglementation dans les états stables. Dans les zones tribales les SMP doivent agir au cas par cas.

La fin d’un monde

2012-2030 : Les prémices

Durant cette période de nombreux états conscients des limites du système économique et des catastrophes à venir se lancent dans diverses opérations pour s’approprier des ressources. Les États-Unis, la Chine, la Russie, la France et le Royaume-uni sont les principales puissances à lancer des guerres et des interventions à travers le monde.

Pendant ces années le permafrost commence son dégel libérant d’énormes quantité de dioxyde de carbone et de méthane augmentant le réchauffement climatique et créant une boucle de rétroaction. Cet emballement sera plus tard considéré comme le point de bascule du système climatique.

Cette époque voit aussi la disparition de nombreuses îles et îlots à travers le monde : îles de Tokelau, Carteret, Kiribati, Kosrae, Nauru, Solomon, Marshall, Tuval…

2030-2090 : L’effondrement

En 2024 la Grèce et le Zimbabwe marquent le début d’une série de défaut de paiement sur leur dette de plusieurs états. Ces défauts font s’effondrer le système financier mondial en 2026 provoquant dans les mois qui suivent une crise économique et sociale sans précédente. Cependant le pire est à venir car en 2030 les cours du pétrole atteignent des sommets. Les flux vitaux à l’industrie et au commerce s’arrêtent. La crise devint un effondrement économique total qui entraîne la fin de la société de consommation. La production agroalimentaire s’effondre provoquant une crise alimentaire mondiale, des famines touchent les pays vulnérables déclenchant des émeutes, des révolutions et des guerres civiles.

L’été 2030 voit pour la première fois de l’histoire la disparition total de la banquise arctique en été.

De 2030 à 2035, de grandes tempêtes et des inondations dévastes l’Europe occidentale. Les îles britanniques sont particulièrement touchées Londres est inondées. Amsterdam est engloutie sous les eaux ainsi que de grandes zones des Pays-bas. Venise est détruite. En France la Camargue, le marais poitevin et les Moëres sont englouties. En Allemagne le Nordstrand est submergé. Inondation de la plupart des centrales nucléaires sur les cotes de la manche et de la mer du nord. Plusieurs accidents nucléaires surviennent, les plus grave provoquent la fusion des cœurs des réacteurs dans les centrales nucléaire de Sizewell en Angleterre et de Flamanville en France.

L’océan indien est a son tour touché par des tempêtes record dans les années 2036 à 2041, elles provoquent des inondations et la submersion de zones côtières et de nombreuses îles. Les Seychelles et les Maldives sont dévastées et abandonnés. Le Bangladesh est le pays le plus touché avec plus d’un million de morts et plusieurs dizaine de millions de sans abris.

Durant ces décennies les sécheresses se font plus régulières et plus intenses. La désertification avance en Australie, en Californie, au Brésil, en Chine, en Afrique et dans le Sud de l’Europe.

A partir des années 2040 les famines et les épidémies se répandent à travers le monde. Ces désastres conjugués à l’effondrement économique entraînent des désordres dans de nombreux états. De nombreuses guerres éclatent, des conflits entre états, entre régions, entre villes et même entre quartier. Une myriades de nouveaux états apparaissent, d’anciennes nations proclament leur indépendance et de grand pays déclenchent des guerres dans l’espoir de rétablir l’unité nationale. L’année 2075 marque la fin de la dernière des grandes guerres avec le traité de Denver qui entérine l’indépendance du Texas et de la Cascadie.

En 2080 l’assemblée générale des Nations Unies met un terme à ses fonctions. Progressivement l’ensemble des instances et organisations internationales disparaissent.

2090-aujourd’hui (2103) : Organiser la survie

En 2090 l’humanité passe sous le seuil des 3 milliards d’individus, 80 % des espèces ont disparus sur Terre, le réchauffement climatique continu et il maintenant clair pour tous que la survit de l’humanité est en jeu.

En 2092, cent ans après la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, le Brésil, l’Inde, la France, la Confédération des Alpes et la Cascadie fondent le Comité de Sécurité International. Cette nouvelle organisation est destiner à coordonner les efforts destiné à la survie de l’humanité.

2093-2103, les derniers états stables rejoignent le CSI.

Un monde deux réalités

Les états stables

Dans ce monde à l’agonie il ne reste que quelques états stables :

  • Russie
  • République Populaire de Chine
  • États-Unis
  • République Écologique de Chine
  • Brésil
  • Confédération Germanique
  • France
  • Confédération des Alpes
  • Texas
  • Benelux
  • Scandinavie
  • Canada
  • Japon
  • Québec
  • Royaume Qi
  • Nouvelle-Zélande

Les zones tribales

Les zones tribales sont des régions sans gouvernement stable, sans état de droit, sans justice fonctionnelle, sans monnaie propre et sans relation diplomatique. Les populations y sont livrées à elle même, sous la coupe d’un dirigeant local, d’une organisation criminelle ou d’un clergé quelconque. Généralement les habitants vivent de manière tribales au sein de villages et de petites communautés. La vie y est dure et les habitants n’ont que la survie comme préoccupation.

Les zones tribales qui se trouvent dans les régions désertiques sont la plupart du temps inhabitée et lorsque des gens y survivent ils doivent faire face à des conditions extrêmes.

Alliés et ennemis

Alliés et ennemis

Dans le présent jeu les joueurs incarnent des agents d’une SMP, une Société Militaire Privé, ces société s’occupent également de sécurité privé et font régulièrement office de police privé. Durant leurs missions les personnages seront confrontés à des organisations subversives ou criminelles, des institutions étatiques ou des représentants d’intérêts privés.